• 0

Qu’est ce que l’intelligence émotionnelle et le développement du cerveau ?

Qu’est ce que l’intelligence émotionnelle ?

Aujourd’hui, on reconnaît l’existence de l’intelligence émotionnelle sur le plan scientifique. Elle est très particulière car elle est bien en amont de l’intelligence dite traditionnelle et de la cognition.

Je vous invite à regarder une vidéo sur Youtube qui est nécessaire pour comprendre la découverte des neurosciences sur l’intelligence émotionnelle et le développement du cerveau.

Titre :

Les neurosciences et le développement de l’enfant SD1

Durée: 1h59

Présenté par le Dr Catherine GUEGUEN.

Les quelques points abordés.

Les émotions.

Parmi les informations à retenir on notera l’importance de l’intelligence émotionnelle qui se caractérise par :

  1. l’accueille des émotions sans jugement( ni bien ni mal),
  2. la compréhension de ses propres émotions,
  3. la compréhension des émotions des autres,
  4. l’apaisement des émotions négatives,

 

Ensuite il y a l’empathie. On distingue l’empathie cognitive (les intentions) et l’empathie affective (les émotions, les sensations).

J’ajouterais qu’il faut bien faire attention à bien différencier l’empathie de la sympathie.

L’empathie est la capacité à ressentir en conscience les intentions et les émotions des autres tout en conservant les siennes.

La sympathie, c’est remplacer ses propres émotions et intentions par celles des autres.

Le cerveau.

Elle ajoute aussi que la maturation du cerveau ( le lobe frontal)  a lieu entre 20 et 25 ans.

C’est lui qui permettra de gérer ces émotions.

Les neurones miroirs sont présents dès le plus jeune âge et c’est ce qui très contagieux lors de la communication émotionnelle (empathie, sympathie, apprentissage).

Les interactions du cerveau et des émotions.

Ensuite elle aborde la recherche de 4 chercheurs scientifiques sur la liaison de l’amygdale, de l’hippocampe et des émotions négatives.

En effet les émotions négatives paralysent la mémoire, inhibe l’apprentissage avec l’hippocampe. Les émotions négatives sécrètent en grande quantité du cortisol qui freine la quantité des neurones et détruire les neurones. Tandis que l’amygdale enregistre tous depuis le premier jour et même avant la naissance l’ensemble des émotions.

Elle décrit la réaction du cerveau en cas de stress chez l’individu.

Nous avions conscience que par stress et une grande quantité d’adrénaline, l’être humain a 3 choix possibles :

  • la lutte,
  • la fuite,
  • l’inhibition,

Si l’individu est trop stressé une hyperactivité sera la réponse du cerveau.

Elle parle de la résilience qui est en partie d’origine génétique. Cependant elle démontre l’importance du maternage qui permet de gérer les émotions et de développer la résilience.

Elle poursuit avec l’ocytocine, les émotions positives et les liaisons dans le cerveau.

Enfin elle décrit les activités nécessaires au développement de l’enfant tel que le jeu et l’activité physique.

Les outils

Le Dr Catherine GUEGUEN termine sa conférence sur les outils disponibles pour développer une meilleure gestion des émotions et améliorer son intelligence émotionnelle.

La Communication Non Violente.

Tout d’abord il y a la communication non violente. Elle favorise l’analyse des émotions et de la communication.

En effet, l’apprentissage de la communication non violente permet de mieux comprendre les attentes d’une personne sur le plan émotionnel et de la communication.

La Méditation en Pleine Conscience.

Enfin la méditation en pleine conscience, elle permet de développer une meilleure observation de soi et de l’environnement extérieur sans jugement.